Stats

  • Total des pages vues: 15652
  • Pages vues aujourd'hui: 148
  • Visiteurs connectés: 2
  • Nombre de visiteurs: 9834

Comment devenir un hacker

Written by aaSSfxxx - 02 july 2011

Cet article a pour but de vous expliquer comment "devenir" un hacker. Cependant, si vous cherchez à pirater MSN, facebook ou d'autres conneries du genre, allez voir ici si j'y suis. Si vous n'êtes pas dans ce cas, ce qui suit vous sera certainement utile pour découvrir le passionnant monde des hackers.

Il n'y a pas réellement de définition formelle des hackers: le terme "hacker" est un compliment qui nous est attribué par ses pairs. Inutile donc de vous autoproclamer "hacker", si personne ne vous reconnaît comme tel (sauf si vous avez envie de vous ridiculiser). Voilà donc quelques points qui permettent de "dégrossir" un peu le terme hacker:

  • Être un hacker, c'est avoir un certain état d'esprit: en effet, être hacker c'est être curieux, vouloir comprendre comment les choses fonctionnent afin de les modifier, voire améliorer leur fonctionnement.
  • Un hacker doit avoir un esprit ouvert sur le monde. En effet, être borné nous fait passer à côté de plein de choses passionnantes!
  • Il ne faut pas avoir peur d'apprendre. Un hacker passe l'essentiel de son temps à apprendre le fonctionnement des nouvelles technologies (pour ensuite les modifier ou les améliorer)
  • Un hacker doit admettre qu'il ne peut pas tout savoir: il y a tellement de choses à découvrir qu'il faudrait plus d'une vie pour tout découvrir et comprendre.
  • Ne pas hésiter à essayer, expérimenter, se tromper et comprendre ses erreurs: l'expérimentation et le bidouillage sont à la base du hacking ("to hack" signifie par ailleurs "bidouiller")
  • Enfin, chose importante: un hacker doit savoir trouver par lui-même les solutions à ses problèmes, surtout s'ils sont basiques (comme trouver un tutoriel pour apprendre à programmer). Evitez donc de poser des questions sans avoir cherché auparavant, les hackers ne sont pas des assistantes sociales et ce genre de questions les énerve (ou leur permet de se moquer de vous).

Être hacker demande donc une mentalité particulière, qu'il faut posséder (ou acquérir grâce à une discipline mentale forte) pour réussir dans le "monde" des hackers. Pour votre apprentissage, je vous recommande d'étudier ces différents points et d'approfondir ces différents points:

  • Apprendre un langage de programmation bas-niveau (C ou assembleur)
  • Apprendre un langage haut niveau ou de script (Python, Java...)
  • Etudier les protocoles réseau (Ethernet, ARP, IP, TCP et UDP notamment)
  • Installer un Unix libre (Linux ou un BSD) et apprendre à s'en servir puis comprendre son fonctionnement.
  • Contribuer à un projet open-source. Ainsi vous pourrez vous perfectionner dans la maîtrise des langages de programmation que vous aurez appris.

Je vous recommande par ailleurs de lire ce texte (dont je me suis fortement inspiré) afin d'avoir une idée plus complète de ce qu'est le hacking.

Classified in : Hacking & Programming - Tags : hacker, éthique, C, assembleur, Linux

friday 13 july 2012 @ 21:11 spin said : #1

Avatar GravatarTu dis qu'il n'y a pas de définition formelle pour « hacker », mais je pense que tu as (malgré toi ?) pourtant donné cette définition. Un hacker c'est celui qui hack, comme tu le dis : « Ne pas hésiter à essayer, expérimenter, se tromper et comprendre ses erreurs: l'expérimentation et le bidouillage sont à la base du hacking ("to hack" signifie par ailleurs "bidouiller") ». Mais je ne dirais pas que le bidouillage est la base du hacking, je dirais carrément que c'est le hacking.

Cette partie est suffisante pour définir le hacker selon moi : elle ne porte pas de jugement sur les valeurs auxquelles l'individu croit (white hat ou black hat ou pink hat ou que sais-je) ou sur ses croyance, ses convictions... Les définitions courantes du mot hacker se basent trop sur les qualités des individus, d'où les termes à la mode de « white/black hat », et je n'aime pas beaucoup ça personnellement. Pour moi on est hacker indépendamment de sa condition morale, pourvu qu'on satisfasse aux conditions que tu énonces dans la citation, et ça ne dépend de rien d'autre. Si un méchant découvre une faille de sécurité sur Facebook et qu'il exploite en usant de son talent et de son imagination, il a tout aussi le droit à l'appellation « hacker » qu'un gentil qui aide les administrateurs à sécuriser leur réseau. À quoi bon coller des étiquettes ? Le ferait-on spécialement pour les chimistes, qui peuvent soit aider la recherche, ou bien synthétiser de la cocaïne et la revendre ?
Je pense que les définitions communes de « hacker » sont trop dépendantes d'une vision manichéenne et d'un pré-jugement comportemental sur l'individu ; ce n'est pourtant pas le cas pour les autres activités intellectuelles.

Mais je ne t'accuse pas d'avoir usée de ce genre de définition, j'apportais juste une remarque sur ta citation ;)

Autre chose, tu abordes un peu le Logiciel Libre, mais pourquoi ne pas développer encore plus cet aspect qui est, je pense, essentiel aux hackers ? En quoi le LL est-il important pour les hackers ? Pourquoi il faut installer un UNIX libre et pas Windows, par exemple (sur des considération philosophiques, car nous connaissons déjà les considérations technique :D ) ?

Et btw, ça mérite un peu de place sur n-pn peut-être.

Comments are closed.